Les probiotiques sont des micro-organismes utiles qui colonisent la flore intestinale et vaginale. Leur présence permet notamment de contrer la prolifération des micro-organismes nuisibles qui peuvent, par exemple, provoquer des diarrhées infectieuses ou des vaginites.

Les probiotiques contribuent également à la digestion des aliments. Plus particulièrement, il est établi que les produits laitiers fermentés comme le yogourt facilitent la digestion du lactose, notamment chez les personnes qui y sont intolérantes. Les suppléments de certains probiotiques, les lactobacilles notamment, ont aussi cet effet, mais à un degré moindre.

Vous avez entendu parler des probiotiques, Lactobacillus casei, Bifidus "actif" et autres bactéries amies qui se cachent dans les yaourts et laits fermentés que nous avalons chaque jour. Mais qui sont ces petits alliés santé que nous ingurgitons par millions ? Voici une petite application pour découvrir les principaux probiotiques et leurs caractéristiques.

Streptococcus thermophilus

S. thermophilus est l’un des deux probiotiques obligatoirement utilisés dans la fabrication des yaourts, avec sa compagne la bactérie Lactobacillus bulgaricus.

Streptococcus est une bactérie de la famille des streptocoques, connus par certains de ses représentants dangereux pour la santé. Mais avec celui là, aucun risque, c’est au contraire un allié de notre organisme. D’ailleurs,  l’humanité avale chaque année un milliard de milliard de milliard de S. thermophilus ! Son effet bénéfique pour l’homme (qui lui vaut la dénomination de probiotique) est d’améliorer la digestion du lactose et de diminuer ainsi les problèmes d’intolérance.

Lactobacillus bulgaricus

Lactobacillus bulgaricus est l’un des probiotiques obligatoirement utilisés pour produire des yaourts, avec son compagnon Streptococcus thermophilus.

Lactobacillus bulgaricus est une bactérie qui travaille en synergie avec S. thermophilus dans la production des yaourts. Celle-ci produit l’acide lactique à partir du lactose et est essentielle pour le goût des yaourts. Son effet bénéfique pour l’homme (qui lui vaut la dénomination de probiotique) est d’améliorer la digestion du lactose et de diminuer ainsi les problèmes d’intolérance.

Lactobacillus acidophilus

Ils peuvent être ajoutés à certains laits fermentés (Lactobacillus acidophilus johnsonii dans LC1 de Nestlé).

Lactobacillus acidophilus est un probiotique dont les bénéfices sur le transit (notamment chez les personnes âgées) ont été démontrés. Il a également un effet sur le système immunitaire, stimulant ainsi les défenses de l’organisme.

Lactobacillus casei

Ils peuvent être ajoutés aux yaourts et laits fermentés. (LC1, Actimel, Yakult…)

Lactobacillus casei est un probiotique qui a des effets bénéfiques notamment sur les défenses naturelles. L’Agence française de sécurité des aliments a aussi reconnu qu’Actimel (ou autes marques car il en existe plusieurs maintenant !) avec son L casei Defensis "participe à renforcer les défenses naturelles de l’organisme" dans le cadre d’une consommation quotidienne.

enfin

<>

Bifidobacterium ou Bifidus

Elles peuvent être ajoutés dans certains laits fermentés (Activia de Danone, BA …).

Il existe de nombreuses bifidobactéries différentes. Les plus utilisées sont les Bifidobacterium bifidum, Bifidobacterium animalis ou lactis et Bifidobacterium longum. Si toutes les bifidobactéries n’ont pas d’effets démontrés sur le transit, l’Afssa a mentionné dans son rapport sur les probiotiques l’intérêt de la souche bifidus actif essensis sur le transit. De plus, un bifide comme B12 a montré un effet sur le système immunitaire.

Vous l'aurez compris donc les microbes font naturellement partie du milieu ambiant. S’il existe des microbes pathogènes qui sont un danger pour la santé de l’homme, il existe aussi pour lui une flore amie et protectrice. Celle-ci est disponible dans une alimentation fermentée constituée, en majorité, par les ferments lactiques et les levures.   
   
Or, de nos jours, le traitement thermique, chimique ou par rayons des aliments entraîne la disparition presque totale de l’ensemencement en cellules vivantes.Le corps humain, même convenablement nourri, se prive ainsi de la part d’auto-défense attachée à la présence de toute flore microbienne naturelle.

Dans un organisme sain, le tube digestif est colonisé par environ 100 000 milliards de bactéries appartenant à 400 espèces différentes. De 30 à 40 espèces de ces bactéries représentent 99 % de la flore qui forme un écosystème stable essentiel au maintien d’une bonne santé. Une infection, une maladie ou une déficience du système immunitaire peuvent déséquilibrer cet écosystème, mais c'est probablement la prise d'antibiotiques qui constitue l'agression la plus virulente. La diarrhée est généralement le premier symptôme d'un déséquilibre de la flore intestinale.

Il est donc très interressant de faire ses propres yaourts maisons (discussion ici sur le forum) en y ajoutant un ferment type Yalacta, ce ferment a les propriétés suivantes :

-inhibition de la croissance de la plupart des microbes pathogènes.
-rééquilibrage de la flore intestinale, notamment en cas de traitement aux antibiotiques.
-renforcement de la défense immunitaire attachée à la flore lactique.

Sinon de prendre de probiotiques en complément sous forme de gélules comme Ergyphilus qui est une association unique de lactobacilles et bifidus particulièrement riche en Lactobacillus Rhamnosus GG, souche selectionnée par Valio en raison de son efficacité sur les terrains allergiques.
Lactobacilles et bifidus favorisent l’équilibre et la protection de la flore intestinale et sont bénéfiques :
• Pour renforcer les terrains allergiques et les faiblesses immunitaires ;
• Pour réguler le transit (qu’il soit accéléré ou ralenti), lors de ballonnements, flatulences, troubles intestinaux ou digestions difficiles... ;
• En complément de la prise d’antibiotiques, en prévention des désordres intestinaux du voyageur (turista).

ergyphilus

source et en savoir plus ici